Sunday, August 28, 2016

La fille de Rimbaud


Tendez-moi votre petite main
et que je l’embrasse et
qu’entre vos doigts les miens
se mettent à caresser votre âme.

Vous, qui parmi toutes les filles
êtes sortie de l’anonymat et
vous êtes rendue chère à mon cœur,
je vous en supplie, n’ayez pas
peur de devenir mon amie. Et
plus tard vous serez ma maîtresse et 
nous connaîtrons alors des plaisirs 
intimes que personne n’a connus. 

Car je vous adore  et vous admire
et votre belle intelligence me séduit
et vos petits pieds si charmants et jolis
je veux les caresser de mes lèvres attendris.

Et vous rirez et vous me parlerez de Rimbaud
et vous m’aimerez aussi, j’en suis fermement
convaincu, car votre bon cœur et votre joli sourire, 
je le devine déjà, jamais ne pourraient mentir.


Feb. 26, 2014

No comments: