Friday, December 15, 2006

Aprendizagem

C'était au temps où Lie tseu était disciple. Il mit trois ans à désapprendre à juger et à qualifier avec des paroles. Alors son maître Lao Chang l'honora pour la première fois d'un regard.
Au bout de cinq ans, il ne jugea, ni ne qualifia plus qu'en pensée. Alors son maître Lao Chang lui sourit pour la première fois. Au bout de sept ans, après que se fut effacée dans son esprit même la distinction entre oui et non, entre l'avantage et l'inconvénient, son maître, pour la première fois, le fit asseoir sur sa natte.

Lie Tseu, Le Vrai Classique du Vide Parfait, Paris, Galllimard, 1961, trad. Benedykt Grynpas.

No comments: